Sélectionner une page

La société par actions simplifiées unipersonnelle est un statut juridique qui semble de plus en
plus prisé. La SASU est une version à associé unique de la SAS qui ne nécessite qu’un capital
social minimum d’1 €.
La SASU est donc une alternative à l’EURL ou aux différents régimes de l’entreprise individuelle
(EI classique, EIRL, auto-entrepreneur,..). Quelles en sont ses caractéristiques ?

un président assimilé salarié

Contrairement à l’EURL, l’associé unique gérant de SASU a un statut social de dirigeant
assimilé salarié. Ceci lui confère donc la protection sociale dont bénéficient les salariés (mais il
n’aura pas d’assurance chômage), et une exonération de cotisations sociales sur ses
dividendes et lorsqu’il ne touche pas de rémunération.

l’impôt sur les sociétés (IS)

La SASU est soumise au régime de l’IS. Il est toutefois possible en respectant certaines
conditions d’opter temporairement pour le régime des sociétés de personnes.

des formalités de création et de gestion plus lourdes et onéreuses qu’en entreprise
individuelle

La SASU étant une société, il faudra notamment procéder pour l’immatriculation à la rédaction
des statuts, à la publication d’une annonce légale, et au dépôt du capital social sur un compte
dédié.
D’autre part, le fonctionnement de la SASU doit respecter un plus grand formalisme concernant
les décisions prises par le gérant.

une responsabilité limitée de l’associé

La responsabilité de l’associé unique est limitée à hauteur de ses apports, sauf en cas de faute
de gestion.

une facilité d’évolution en SAS

Contrairement à l’entreprise individuelle, en SASU, l’associé unique peut décider facilement de s’associer en cédant
des parts sociales. Il passera alors sous le régime de la SAS.